Le cinquième jour

Elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi mais tout était plus beau. Le chant des oiseaux (on l’entend mieux sans celui des voitures), les fleurs (elle prenait enfin le temps de les regarder), son mari (il faisait des trucs manuels), sa fille (d’une kikititude extraordinaire)…

Elle se demanda si cet état pourrait durer après le confinement.

Partout autour d’elle il y avait des bruits de tondeuse, de tronçonneuse, d’enfants qui courent dans les jardins.

Les gens prenaient le temps de s’occuper des leurs et de la nature.

Le monde autour d’elle était devenu décroissant et était entré dans la sobriété heureuse. Par force, pas de leur plein gré, mais tout de même.

Elle se demanda si tout le monde aurait un sursaut de conscience, si cela pourrait changer le cours des choses…

Elle le rajouta à sa liste d’intentions de prières.

Les activités du jour: (J’ai rien fait d’extraordinaire parce que le médecin m’a dit de faire fauteuil/canapé/lit. Quand elle me dit d’arrêter de fumer je ne l’écoute pas, par contre là, c’est parole d’évangile.)

  • J’ai planté des radis et des salades.
  • J’ai déplacé des fleurs du jardin dans les jardinières du balcon.
  • Arnaud a continué à ranger le garage et a débarrassé la véranda de tous les cartons qui y étaient entassés. (Pour qu’on puisse faire plus de cartons et les entasser dans la véranda à leur tour).
  • Avec Maxine on a ramassé du lierre et on l’a mis à sécher pour faire de la lessive à la cendre de lierre.
  • On a taillé le lilas.
  • On a trié les 20000 magazines de la bibliothèque des toilettes. (Ce qui veut dire qu’Arnaud a dit « on les garde tous! », les a mis dans un carton et les a descendus au garage).
  • J’ai commencé à utiliser ma réserve d’eau de pluie pour arroser mes semis, mes jardinières et ce que j’ai planté aujourd’hui parce que j’ai accumulé une centaine de litres dans des bouteilles en plastique et il est hors de question que je les déménage.
  • On a toujours pas re-scié de bois, faut qu’on s’y remette ou les souches vont croire qu’elles sont épargnées…

La bande son du jour:

  • « Pan pan pan j’y mettrais bien une cartouche ». Sérieux, on représente la moitié des vues sur youtube.
  • Missy Elliott
  • Don Choa
  • Du hip hop en général.

Les films du jour:

  • Un morceau de « The Dirt » parce que Maxine aime Motley Crue, apparemment.
  • Quelques épisodes du Big Bang Theory
  • .Les vidéos de sa cousine Lilou envoyées par son tonton, elle les réclame de longue, elle adore.

Les lectures du jour:

  • « Comment tout peut s’effondrer » de Pablo Servigne pour moi. (Autant j’ai dévoré la première partie en un jour autant là j’arrive au moment où ça fout vraiment les miquettes, à chaque chapitre je dois m’arrêter pour respirer dans un sac en papier, ça ralentit vachement le rythme de lecture. Mais je maintiens qu’il est vachement bien et je vous le recommande. Avec un peu d’anxiolytique ça passe tout seul.)
  • « Historia » et « Sciences et avenir » pour Arnaud.
  • « Popi magazine » et « Histoires à lire avec mon papa » pour Maxine. (livre que j’ai offert à Arnaud quand j’ai accouché, Maxine l’adore mais elle veut toujours les deux mêmes histoires, mon chéri en a un peu marre…).

Pas de cuisine en particulier aujourd’hui.

Et comme tous les jours, des câlins, des rires, de l’amour, du bonheur. Et vous, ça va?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s