Bree Van de Kamp est une connasse

Vous voyez la photo ? C’était moi avant Maxine.

Passionnée de mode vintage et toujours habillée comme dans les années 50 ou 60,brushing impeccable quand je n’avais pas le temps pour un chignon élaboré, maquillée, chaussures qui brillent et/ou à talons, rouge à lèvres rouge… Tout ça tout ça.

Et dans le vintage je n’aimais pas que la mode. J’aimais bien aussi le rôle de la femme d’intérieur (oui je sais, les féministes vont s’arracher les cheveux). Maison toujours propre, draps assortis, serviettes de bain aussi, repassage toujours à jour,potager biologique, gâteaux fait maison, tout ça tout ça.

En fait avant mon modèle dans la vie c’était Bree Van de Kamp. Et mon rêve c’était d’être femme au foyer.

Mais ça c’était avant.

Un jour ma grande sœur m’a dit « essayer de garder sa maison propre quand on a un bébé c’est comme se brosser les dents en mangeant ». Je l’ai pas cru. J’aurais dû.

Je m’imaginais déjà dans mes robes de pin-up, en train de pousser mon landau vintage bleu avec dedans un bébé entièrement habillé en trucs que j’aurais tricotés au coin du feu, mangeant des cupcakes fait maison en buvant le thé avec mes copines, ma maison impeccable avec toujours un bon repas sur la table et un jardin sans mauvaises herbes.

Je propose qu’on prenne tous une minute pour rire de ma naïveté et bien se foutre de ma gueule.

En fait dans la pratique j’ai découvert

  • qu’aucune de mes robes ne me permettait d’allaiter et que les jupons et les talons c’est pas pratique avec un nourrisson.
  • Les mini robes des années 60 non plus.
  • Qu’à la place du chignon j’aurais une queue de cheval et que, déjà, je serais contente d’avoir juste les cheveux à peu près propre.
  • Que le rouge à lèvres c’est pas possible quand on passe sa journée à bisouiller un bébé.
  • Que la combinaison jean/tee-shirt/converse deviendrait le summum de l’élégance. 5 points supplémentaires pour les jours sans vomi de bébé ou lait maternel dessus.
  • Qu’avec un gros bidou qui m’empêchait de jardiner et qui a ensuite laissé sa place à un bébé mon potager adopterait le style « permaculture floue ».
  • Que le landau bleu ne rentre pas dans ma Fiat 500.
  • Que je ne sais tricoter que les gilets et les bonnets.
  • Que je ne sais pas faire les cupcakes.

Bref, j’ai découvert que Bree Van de Kamp est une connasse.

Alors bon j’ai quand même sauvegardé deux trois trucs de ma vie d’avant, déjà vu que le bruit de l’aspirateur endort ma fille la maison est toujours propre. Les draps et les serviettes sont toujours assortis (mais c’est vraiment parce que j’ai des tocs) et je fais toujours des gâteaux. Et c’est à peu près tout. Ha si, je mets du mascara tous les jours (standing ovation s’ il vous plaît).

Suis je déçue ? Franchement oui. Ça a même était très dur d’accepter que rien ne serais comme mon image rêvée. J’ai du mal à me trouver jolie dans mon nouveau look (et l’apparence est très, TRÈS, importante pour moi, la mienne, celle des autres je m’en fous) et vu la taille de mes cernes j’apprécierais d’avoir le temps de de me maquiller beaucoup, BEAUCOUP, plus. Et des fois quand j’ai moins le temps de faire le ménage je pourrais m’arracher les cheveux. Et mes robes me manquent.

Mais… L’amour maternel est vachement bien fait. Quand je suis à deux doigts de pleurer parce que le panier à linge sale est plein et que je dois décider entre me laver les cheveux ou me maquiller Maxine fait un truc hyper mignon et ça passe. A peu près.

Et en plus j’avais complètement zappé que Bree Van de Kamp était, certes, une femme d’intérieur parfaite mais aussi complètement folle, avec un mari infidèle, des enfants qui la détestent et un gros problème avec l’alcool. Et aussi que c’était un personnage fictif. Naïve je vous dit !

Du coup je passe peut-être moins souvent la serpillière et je suis moins élégante mais je le vis vachement mieux. Mon mari ne paye pas de prostituée pour qu’elle lui fasse des trucs SM (enfin, pas que je sache), ma fille a l’air d’apprécier ma compagnie (mais avec l’allaitement elle a pas trop le choix…) et je ne suis pas inscrite aux alcooliques anonymes. Et je ne désespère pas que quand Maxine sera un peu plus grande, genre quand elle aura 18 ans, je pourrais revenir un peu à mon style de vie d’avant. C’est sûrement naïf encore une fois mais ça coûte rien d’espérer.

2 commentaires

  1. Merci de m’avoir fait rire ! (Bree Van de Kamp est une vraie connasse, on est d’accord)La femme parfaite n’a pas d’enfant ou peut-être un enfant fabriqué par mère porteuse et trois nounous au quotidien (je pense à Kim Kardashian, cela dit je ne la trouve pas parfaite du tout).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s