Le deuxième jour…

Elle comprit pourquoi les gens qui ont plusieurs enfants redoutent le confinement.

Et du coup elle se dit que vraiment un seul c’était vachement bien!

Ceci dit ça vient vraiment du confinement parce que vraiment, rien n’a changé dans le déroulement de nos journées, c’est juste que je pense plus à ceux coincés à 4 dans un appartement. Mais bon, ils ont choisi de se reproduire sans modération.

Donc aujourd’hui j’ai commencé ma journée par la plus merveilleuse des façons, avec Maxine qui crie « Mamaaaaaaaaaan » du balcon quand j’arrive du boulot. Ça aide vachement à passer le cap de la fatigue après la nuit de boulot.

J’ai déjeuné en famille et je suis partie me pieuter.

Grâce au confinement plus de voitures qui passent à toute allure et sans arrêt en bas de chez moi aux heures de pointe (et donc à l’heure où je me couche), j’ai pu m’endormir avec la fenêtre ouverte avec pour berceuse le chant des oiseaux et un petit rayon de soleil sur ma joue. Le bonheur absolu.

Je me suis réveillée à l’heure du repas, j’ai pu manger avec ma famille. Maxine a jeté son assiette par terre, on était pas contents du tout, puis elle a mis ses petites mains sur sa bouche en disant « oups, bêtise! » et là on était plus en colère du tout. Elle sait trop bien y faire cette enfant.

Cette après midi j’ai ressorti ma machine à coudre pour faire une turbulette à son poupon parce que sa passion du moment c’est de le mettre au lit dans son lit à elle avec sa turbulette à elle. Comme maintenant le soir elle veut dormir avec, maintenant ils ont chacun une turbulette. Pas de patron, pas de modèle, j’ai bricolé au pif dans une chute de tissu que j’avais et j’ai mis du scratch pour qu’elle puisse la mettre et l’enlever toute seule. Elle avait l’air assez contente.

Après on a mis des graines pour les oiseaux sur le balcon parce que je me suis rappelé que ça faisait longtemps qu’on avait pas vu Cuicui et Punky, nos mésanges. (OK, c’est pas vraiment les nôtres… mais on les aime bien.).

Ensuite on a passé un moment dans le jardin, on est monté tout en haut du terrain en disant « ho hisse » tous les deux mètres (c’était la première fois pour Maxine), les moutons nous ont suivi, on a ramassé des brindilles pour allumer la cheminée et on est redescendu en disant « attention » tous les deux mètres. Et pour finir on a regardé Arnaud scier une souche. Pas la même qu’hier. Celle là on a laissé tomber, elle voulait juste pas qu’on la coupe en deux, on respecte son choix.

Pour finir la journée on a fait de la soupe, Arnaud et moi on a fait du sudoku pendant que Maxine faisait un dessin (c’est à dire qu’elle a mis des crayons de couleur partout dans le salon sans jamais toucher sa feuille blanche posée sur la table, c’est un style…).

A 20 heures on était sur le balcon pour fumer, on a remarqué que dans notre village personne n’applaudit les soignants au balcon. Ceci dit c’est pas grave, nous on pense que plutôt que de les applaudir maintenant que c’est la merde il aurait mieux valu ne pas voter pour un banquier qui a défoncé le service public à coups de matraque (au propre comme au figuré). Ça n’engage que nous bien sûr…

Bref, pour finir je me suis dit qu’on est tous en mal de trucs à faire et que du coup je partagerai avec vous des idées d’occupation, les voici: (et si vous en avez à me donner je suis preneuse)

  • La bande son du jour: le coffret compil’ de « Salut les copains! » (vous vous doutez qu’Arnaud était ravi!)
  • Les films du jour: quelques épisodes du Big Bang Theory et Superman Red Son.
  • Les lectures du jour: Comment tout peut s’effondrer de Pablo Servigne (si vous aimez pas lire je vous conseille ses conférences sur youtube) pour moi, 1177 av JC, la chute des civilisations pour Arnaud et Popi Magazine, Amandine ou les deux jardins et Masha et Mishka pour Maxine.
  • La soupe du jour: Pommes de terre, carottes, navets et butternut.
  • Le goûter maison du jour: le cake à l’orange des « cakes de Sophie », page 20, un délice absolu.

Voilà voilà, encore une belle journée de confinement dans notre petite maison, personne n’est passé par la fenêtre, personne n’est mort, on s’aime toujours, tout va bien.

Des bisous, prenez soin de vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s