L’amour au premier regard (ou presque)

21 septembre 2018, l’accouchement est déclenché, Maxine va arriver.

Moi j’avais prévu un accouchement naturel dans une baignoire et sans drogue en mode yoga. Oui parce que je pensais qu’on choisissait. Quand je vous dit que je suis bête. Avec un déclenchement j’ai eu très peu de temps pour revoir toutes mes attentes. Et une sage femme pourrie qui m’a pas facilité la tâche. Mais bon.

J’ai promis de ne pas le raconter mais je vous dirais quand même deux trois petits trucs.

Les trucs sympas:

  • Avec Arnaud on a joué au monopoly et tout en gérant mes contractions je lui ai mis une raclée.
  • Il avait un tee-shirt star wars « le réveil de la force » et j’avais un tee shirt « la nouvelle génération ».
  • On écoutait une playlist de l’espace. Jusqu’à ce qu’une c******* de sage femme qui a très mal choisi son métier me l’eteigne. J’ai gardé la playlist pour la donner à Maxine un jour.
  • Les calinous de mon amoureux et le massage de pieds.
  • J’ai jamais eu aussi faim de toute ma vie et je rêvais d’une côte de bœuf et de gnocchis au fromage.
  • L’élève infirmière qui assistait à l’accouchement à fait de superbes photos avec notre appareil (En fait je crois qu’elle était vraiment très contente d’avoir autre chose à faire que juste regarder).
  • Un grand monsieur en bleu m’a fait une péridurale. Et c’était génial.
  • Maxine est née à l’heure du goûter.

Et les trucs moins cool:

  • La sage femme était nulle de chez nulle. Si un jour je la recroise…
  • Quand on m’a dit « il va falloir pousser » j’ai dit « Quoi ? Genre dans 10 minutes je suis maman ? Attendez je suis pas prête ! ». Parce que, apparemment, 9 mois pour se préparer c’est un peu court.
  • Après avoir passer 9 mois à dire « pourvu qu’elle soit pas rousse » ben… Elle était rousse . Et depuis je suis persuadée que je l’ai traumatisé in untero.
  • Quand on me l’a posé sur le ventre j’ai eu l’impression de voir ma petite sœur Chloé et c’était très bizarre.
  • J’attendais avec impatience cet amour fou qui doit nous submerger dès qu’on a le bébé sur le bidou et ça ne venait pas, je voulais la prendre dans mes bras et je ne savais pas comment faire, elle était toute bleue et elle criait très fort, elle avait l’air tellement fragile et c’était un peu la panique. On l’a mise à mon sein et elle a tété, je pensais que j’aurais pleuré mais non…
  • J’avais très, très, TRÈS envie d’aller fumer une cigarette.

En fait le soir même elle a planté ses yeux bleus dans les miens et c’était comme si elle me disait « tu es tout ce que j’ai, je te connais, tu me connais, on va y arriver » et ça a été un peu mieux.

Puis la deuxième nuit, quand elle a dormi dans mes bras pendant plusieurs heures et que je n’arrivais pas à dormir parce que je ne pouvais pas arrêter de la regarder la grande vague d’amour est arrivée et j’ai été soulagée.

Maxine ma fille, ça n’a pas été évident, ça n’a pas été immédiat, je suis désolée d’avoir flippé que tu sois rousse parce que tu es vraiment trop belle (et si un jour on se moque de toi, ton père et moi on se fera teindre en roux aussi) mais je te promets que je suis vraiment heureuse que tu aies pointé le bout de ton nez. Je pensais que je savais ce que c’était que d’aimer quelqu’un mais tu as tout chamboulé. Et même si on m’avait prévenu rien n’aurait pu m’y préparer. Et ma vision de l’amour n’est pas la seule chose que tu aies chamboulé mais comme la ré éducation du périnée marche très bien je ne t’en veux pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s