Can I get a Alléluia ?!?!?!

Evangile de Jésus Christ selon Amandine:

« Le huitième jour, Dieu comprit qu’entre les lessives, le ménage, la cuisine, les chaussettes d’Adam, les mômes à élever et le jardin d’Eden à désherber Ève aurait besoin de souffler. Il comprit que pour la survie de l’humanité elle aurait besoin, de temps en temps, de quelques heures de tranquillité, pour aller chez l’esthéticienne, pour boire du rosé avec ses copines ou, tout simplement, pour ne rien faire du tout. Et Dieu créa la crèche. »

Donc, Maxine va à la crèche.

Deux fois par semaine.

J’ai perdu une ride, trois cheveux blancs et je suis nettement plus à jour sur le ménage. Et la descente du cubi de rosé.

Alors attention, je dis pas que ça a été facile. Loin de là!

D’abord parce que comme je ne travaille pas, ou très peu, je culpabilisais de déléguer l’éducation de ma fille. Même si c’était que 6 heures par semaine. Même si comme elle est fille unique et va le rester c’est bien qu’elle rencontre d’autres enfants. Même si je sais que plein d’enfants y vont et que ça n’en traumatise aucun.

Ensuite parce qu’avant la crèche je n’avais quasiment jamais laissé Maxine. Encore moins à des inconnus. (Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, je saiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis, c’est leur bouloooooooooooooooot. Mais quand même. J’avais les miquettes.)

Alors après avoir passé toutes les joies du dépôt de dossier et l’attente d’une place en accueil séquentiel (OK ça a pas pris des mois mais enfin quand même, c’est complet jusqu’en septembre 2020 pour une place à temps plein et y’a une liste d’attente longue comme le bras. Qui a dit que les campagnes étaient dépeuplées?!) on a attaqué l’adaptation.

Le premier jour j’ai dû y aller avec elle pour 30 minutes. Une dame très gentille m’a posé plein de questions sur ses habitudes et m’a rassurée (beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP). Comme d’habitude, alors que je m’en étais fait tout un foin Maxine en avait rien à foutre. La dame lui avait donné un jouet qui faisait pouet pouet, elle était détendue de la feuille, elle a pas bronché.

Le lendemain il fallait que je la laisse. Pour une heure. Toute seule. UNE HEURE! Autant vous dire qu’il m’a fallu le soutien d’Arnaud, il a posé une heure pour finir plus tôt, il nous a rejoint devant la crèche, il m’a tenu la main quand on y est rentrés et il l’a un peu tiré aussi pour me faire sortir. Parce que Maxine pleurait. Et moi aussi un peu à l’intérieur de moi même.

Mais comme Dieu fait toujours très bien les choses… Y’a un bar à 200 mètres de la crèche. Du coup Arnaud m’a amené boire un verre de blanc, j’ai presque pas vu passer l’heure. Quand on est retournés la chercher Maxine a pleuré, elle s’est jeté sur mes seins (alors que j’avais plus de lait), et moi j’ai culpabilisé comme jamais.

Bon les jours d’après ça a été un peu mieux, pour elle comme pour moi (surtout pour elle en fait, le troisième jour, je l’ai posé, elle a attrapé un jouet qui lui a plu, elle m’a plus regardé même quand je suis partie, et moi j’ai pleuré dans ma voiture…). Et puis le cinquième jour j’ai dû la laisser 6h. Et Arnaud travaillait toute la journée.

Comment vous dire…

Je suis rentrée chez moi et j’ai sorti l’intégralité des meubles de ma véranda (et y’en a quelques uns) sur le balcon et dans le jardin. J’ai fait le ménage comme jamais avant. J’ai même tapé le tapis, c’est vous dire. Tout ça en chantant du Claude François à tue tête et en fumant un paquet de clopes entier. Et après j’ai tout remis en place. Puis comme il me restait une heure j’ai tout rechangé de place. J’étais à deux doigts de repeindre la maison quand est enfin arrivée l’heure d’aller chercher mon bébé.

Alors ce soir là moi j’étais crevée d’avoir tout briqué et Maxine était cuite aussi vu qu’elle avait pas fermé l’œil de la journée. Mais on était vivantes toutes les deux. Et elle avait toujours l’air de m’aimer. Du coup je me suis un peu détendue.

Donc depuis Maxine va à la crèche deux après midi par semaine. Et moi je suis au top de la détente. Enfin, faut pas déconner, je suis maman, je suis toujours plus ou moins tendue. En plus les premières semaines elle voulait pas y faire la sieste du tout et elle demandait beaucoup d’attention aux dames (genre elles devaient la mettre dans un cosy à leurs pieds pour pouvoir faire la vaisselle sans qu’elle hurle) et du coup j’avais hyper honte quand j’allais la chercher, j’avais toujours peur qu’on me dise qu’elle était affreuse et qu’on me la prendrait plus, à tel point que j’ai fini par demander à Arnaud d’y aller. Maintenant elle dort même là bas alors ça va mieux.

Voilà voilà, donc comme pour tout, les bébés s’adaptent, les mamans aussi, le rosé aide bien et faut que j’arrête d’être toujours persuadée que je vais en faire une psychopathe ou la traumatiser d’une manière ou d’une autre.

Et surtout, SURTOUT… Quoi qu’il arrive dans la semaine, qu’elle sorte une dent ou qu’elle se transforme en suppôt de Satan, je sais que dans moins de trois jours, je vais avoir une petite soupape de décompression. Et ça, ça n’a pas de prix (enfin si ça en a un, et à 1 euro 20 de l’heure, je vais pas me priver!).

Pour tout le reste…

4 commentaires

  1. Ma fille va à la crèche depuis ses 2 mois et demie, c’est très tôt mais nous n’avions pas trop le choix nous travaillons tous les 25 à temps complet. Forcément c’est très dur au début, mais ça fait du bien aussi de se « séparer » momentanément. Ma fille est très contente, ça se passe toujours à merveille, et nous nous sommes heureux de la retrouver le soir. D’ailleurs aujourd’hui, une mini ferme itinérante s’installe dans la crèche pour la matinée 🙂 Hâte d’avoir le retour de ses « 3 nounous »! Tout va très bien aller pour Maxine 😉

    J'aime

    • Je sais que beaucoup de bébés vont à la crèche à 2 mois et demi parce que les parents travaillent et n’ont pas le choix et je sais que tout va bien pour ces bébés je trouve juste dommage qu’il n’y ait pas plus d’options que le congés parental pour les parents qui voudraient rester un peu plus longtemps à la maison. Et bien sûr je sais qu’il est important de se séparer, c’est juste pas toujours facile à gérer surtout pour moi 😉

      Aimé par 1 personne

      • Evidemment si j’avais pu rester quelques mois de plus avec ma fille, sans avoir à nous serrer la ceinture je l’aurai fait! Bon courage pour gérer cette séparation, les débuts sont toujours durs, mais ça ira vite mieux 🙂 Belle journée.

        J'aime

  2. Ah . J’ai été dans le même cas. Je ne travait pas et je met mes loulous 1 journée par semaine. Et au début je voulais les mettre qu’une demi journée. … Bon après avoir calculé que de 9h30 à 11h 30 j’avais que 2h pour moi, juste le temps de faire les courses ça allait être court. Après 10 mois de halte garderie, je suis ravis pour eu et pour moi même si je culpabilise toujours. …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s