En attendant Noël, saison 2.

Voilà, je suis en mode lutin depuis 3 semaines.

Noël est ma fête préférée. Depuis toujours.

Décorer le sapin est une vraie cérémonie chez moi.

En 3 heures la maison se transforme en temple du père Noël.

Mariah Carey chante à tue tête et non-stop du 3 au 25 décembre (Arnaud est au bord de la dépression auditive).

Bon, cette année, et pour la deuxième consécutive, j’ai un bébé à la maison.

L’an dernier elle en avait rien à foutre et j’ai utilisé les branches du sapin comme mobile pour l’endormir pendant trois semaines. Je l’ai déguisée en mère Noël et en lutin tout le mois de décembre et je l’ai bombardée de photos. C’était très pratique, elle bougeait pas.

Cette année…

Cette année décorer le sapin a pas été une mince affaire. Elle est fascinée par les boules et elle a très bien compris que plus elle secoue les branches plus maman est dépitée, s’agite et crie. Et ça, ça l’amuse beaucoup.

Elle attrape une branche, elle me regarde droit dans les yeux et elle secoue en disant « non non non ». Heureusement que je l’aime plus que tout. N’importe qui d’autre serait passé par le balcon.

Comme j’ai des tocs, surtout en matière de déco de Noël, j’ai abandonné l’idée de garder un sapin parfait. Mais je n’ai pas pu me résoudre à la laisser faire n’importe quoi non plus. Donc, mon sapin est barricadé derrière la table basse et mon meuble à tricot. C’est un peu spécial comme déco mais au moins Maxine ne peut pas trop l’attraper et il garde une esthétique acceptable selon mes standards.

Cette année j’ai passé une heure à faire des photos de son pyjama de Noël, les trois quarts sont floues, elle voulait pas garder le bonnet sur le tête… Sur 50 photos il y en a deux de potables.

C’est flou mais c’est kiki.

Cette année on a refait les parents relous en bassinant tout le monde avec nos principes écolos et décroissants. (Je dis « bassiner » moi je trouve que c’est du bon sens et que tout le monde devrait faire pareil. Mais je sais bien que les gens nous trouvent chiants. Ceci dit, on s’en fout, encore une fois, on sait pourquoi on le fait).

Quels sont ces principes vous demandez vous? Les voici:

  • Un seul cadeau par personne pour Maxine.
  • Pas de plastique.
  • Pas de jouet à pile.
  • Dans la mesure du possible rien qui ne soit fabriqué par des petits chinois.
  • De préférence du local, de l’occasion, de l’utile, du consommable, du circuit court.

Bref, rien qui ne pourrisse la planète, et rien qui ne lui fasse croire que Noël c’est une avalanche de cadeaux ou qu’on prouve son amour pour les gens avec la taille et le prix de ce qu’on leur offre.

Et cette année on a même passé un niveau de chiantitude, ceux qui ne respectent pas le concept repartiront avec leurs cadeaux en trop sous le bras. Alors oui, c’est pas exactement l’esprit de Noël mais on y tient. Pour son éducation, la transmission de nos principes et nos valeurs, pour sauver la planète pour qu’elle puisse fêter plein de Noëls et qu’on meurt pas tous de faim dans 5 ans. Tout ça tout ça…

A part le sapin emprisonné par des meubles il y a eu une autre nouveauté cette année. L’arbre de Noël du boulot!

Du coup comme on bosse pour la même assoc’ mais pas dans le même établissement, elle en a eu deux.

On était pas hyper chauds si on est tout à fait honnêtes.

Déjà parce que Maxine arrive à l’âge où on commence à nous demander quand est ce qu’on lance le deuxième. Du coup on explique, les gens nous croient pas, essaient de nous convaincre, on s’énerve et c’est chiant.

Perso je suis de moins en moins à l’aise à l’idée de rencontrer des nouveaux gens. C’est hyper chaud de toujours devoir finir une conversation par « mais non, mon mec a fait une vasectomie! ». Ma mère dit que je suis mal polie. Moi je dis que si les gens fermaient leurs gueules et s’occupaient de leurs fesses je serais pas obligée de parler de l’appareil génital de mon homme à l’apero. Question de point de vue.

Ensuite on est un peu des ovnis dans le monde des parents de notre génération, du coup on est pas hyper à l’aise en situation de regroupement de parents.

Enfin il était précisé sur les invitations d’amener un cadeau à mettre sous le sapin et nous on voulait pas. Histoire de cohérence voyez. On va pas bassiner tout le monde avec nos principes et lui faire deux cadeaux deux semaines avant Noël juste parce que y’a une fête. Dont elle ne comprend même pas le sens en plus. Du coup on voulait pas passer pour des parents fouettards et devoir faire un cours sur « la décroissance pour les nuls » au milieu des collègues.

Bref.

Le premier arbre de Noël c’était celui du boulot d’Arnaud. Une après-midi dans une aire de jeu pour enfants avec visite du père Noël, goûter et tout et tout.

Moi j’y allais à reculons parce que je trouve que ces endroits sont des temples du capitalisme et de la surconsommation mais en fait on s’est éclaté. Déjà parce que Maxine est trop petite pour réclamer quoi que ce soit. Et ensuite parce qu’au lieu de la surveiller en regardant notre montre on est monté dans les structures avec elle et c’était trop génial.

Voilà. Ensuite l’arbre de Noël de mon boulot c’était un spectacle de cirque. Maxine a beaucoup aimé le chien acrobate et la mini chèvre équilibriste par contre, après, ça s’est gâté, elle voulait à tout prix aller sur la scène et elle m’a foutu la misère en tapant un caprice de l’espace. Et juste après elle a essayé de démonter le buffet du goûter en tirant très fort sur la nappe en papier et elle a pas apprécié que je ne la laisse pas faire. Du coup j’ai ramassé toutes nos affaires et on est rentrées (Oui, je dis « non » à ma fille et des fois je me mets en colère. C’est un concept qui a l’air de passer de mode mais auquel je crois). Et comme j’y étais allé toute seule, je n’ai aucune photo de ce moment absolument magique. (C’est dommage, je sens qu’un jour j’aurais envie de les avoir pour les lui ressortir et illustrer l’anecdote. Vraiment dommage.)

Mais… MAIS!

Ce jour là c’est aussi le jour où elle a commencé à jouer avec mon sac à main vintage et du coup je l’ai mitraillé juste avant de partir parce que ça fera, pour toujours, partie des trucs les plus mignons que j’ai vu de toute ma vie. (Comme quoi ma fille est vraiment très forte pour trouver l’équilibre fragile entre la mignonitude absolue et le suppôt de Satan.)

Ensuite samedi j’ai été à une boum de Noël avec une des marraines de Maxine mais sans Maxine (parce qu’elle est un peu trop jeune pour aller au bar, faut pas déconner) mais je crois bien qu’elle voulait venir.

OK c’était juste une excuse pour vous montrer ma tenue de pin-up et son sur pyjama de Noël (3 euros sur vinted, j’allais vraiment pas me priver!).

Voilà, aujourd’hui c’était le dernier jour avant le début des vraies festivités et on a passé une journée absolument fabuleuse toutes les deux (Arnaud travaillait).

D’abord ce matin le facteur a amené un colis d’Ecosse. Tous les ans mon amie Kerry nous envoie des petits cadeaux. Maxine a eu une peluche vache (oui on l’a laissé ouvrir son cadeau aujourd’hui) et moi un calendrier d’hommes en kilts. (Oui ils sont torse nu. Oui c’est hyper classe.) Il y avait aussi 200 sachets de mon thé préféré, je suis opé jusqu’à ce que Kerry vienne nous voir cet été. Normalement. Si je rationne bien.

Ensuite on a écouté tous mes disques de Noël, on a regardé plein de films de Noël, on a fait des cookies de Noël (Enfin, moi je les ai fait. Mais comme elle était pendue à ma jambe à crier « Encore Maman » on va dire qu’elle a participé). On a fait des câlins de Noël (quand elle est blottie contre ton pull Rudolph et qu’elle joue avec tes boucles d’oreilles grelots).

Elle a même bien voulu dormir 40 minutes pour que j’ai le temps de m’empiffrer les fameux cookies sans me faire taxer et sans avoir à me cacher. Moment de joie absolue. (Je suis pas une mère complètement indigne. Je lui en ai donné un. Mais moi j’en ai mangé 10. Et j’ai même pas honte.)

Bref on a passé une vraie bonne journée toutes les deux à profiter l’une de l’autre et ça, je crois que c’est ce que voulait vraiment le petit Jésus quand il a décidé que tous les ans on fêterait son anniversaire.

Demain on sera tous les trois, avec pas beaucoup de cadeaux mais des bonnes choses à manger, plein de bonheur et beaucoup, BEAUCOUP d’amour. Et ce sera mon Noël préféré.

Jusqu’à l’année prochaine.

Joyeux Noël à tous.

2 commentaires

  1. J’aime bcp tes principes pour Noël, j’ai du mal à résister personnellement.. J’ai craqué sur une bonne partie de la gamme en bois de chez Lidl dont la fameuse cuisine (qui a des piles au passage). Ici Noël se fera en famille, j’ai hâte de voir les yeux de ma Ninoute émerveillée, car comme tu l’as dit l’année dernière elle s’en foutait royal ! Joyeux Noël 🎅🎄

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s