La quatrième semaine

Déjà presque un mois. Sérieux? C’est passé tellement vite et en même temps… Un peu comme la vie de Maxine au final. J’ai jamais été aussi heureuse et j’ai jamais été aussi à cran en même temps… Y’a matière à réfléchir.

La cuisine de la semaine:

  • Des roulés à la saucisse avec une pâte maison.
  • Une tarte aux pommes avec une pâte maison aussi. Ainsi que la crème aux œufs.
  • Un chausson aux pommes.
  • Des patates au four. Coupées en petits cubes.
  • De la soupe pommes de terre/carottes/navet/poireaux/oignons.
  • Un sauté de dinde aux flageolets.

La musique de la semaine:

  • Sebastien Patoche.
  • Fatal Bazooka. Parce que ma fille a des goûts vraiment douteux. (Autant, pour les tubes du grenier, c’est de ma faute, là, c’est LA FAUTE DE SON PERE! Ca fait du bien de le dire!)
  • Matmatah, Archie Kramer. (Dieu merci Maxine s’est retrouvé un intérêt pour mes vinyles!).
  • Michel Sardou. (Et maintenant elle dit « Michel Sardou » en montrant le disque. Genre, elle le reconnait! Je suis TROP fière.).
  • Eminem, qu’elle appelle fièrement miminem

Du coup, musicalement parlant, pour moi, ça va beaucoup mieux. Arnaud a écrit « VENEZ ME CHERCHER » en grand avec des brindilles dans le jardin.

Les films de la semaine:

  • Friends. (On a fini le big bang…).
  • J’ai attaqué Joe Exotic sur Netflix. Je suis fascinée mais j’arrive pas à savoir pourquoi.
  • Un peu de Doctor Who.
  • Un peu de How I Met Your Mother.

Les trucs kikis de la semaine:

  • MAXINE SAIT DIRE « MICHEL SARDOU »!!!
  • Elle dit « amour ».
  • Elle m’amène des kiwis de sa dînette en disant « maman wiwi! ».
  • Elle fait danser ses peluches comme on la fait danser elle.
  • Elle a appris à dire « marraine ». Et du coup quand elle voit des photos de ma meilleure amie enceinte elle dit « marraine bidou Tato ». Elle dit aussi « marraine à poil » sur la photo où on voit ses jambes.
  • Elle fait des énormes câlins à mon tatouage koala.
  • Et à la carte postale de koala que sa grand mère lui a envoyé.
  • Et elle donne ses tartines au koala dans son livre.

Les activités de la semaine:

  • Pour la première fois j’ai pris Maxine dans le porte bébé pour aller faire un tour de vélo. Depuis elle m’amène le porte bébé en me disant « vélo maman ». Je crois qu’elle a aimé.
  • En rentrant en vélo on a vu des vaches du coup l’après midi on a été les voir en coupant à travers champs. On avait pris le goûter et tout. C’était génial jusqu’à ce qu’on s’asseye sur la route de chenilles processionnaires… Mais on a quand même passé un super moment. Sauf quand il a fallu sauter les barbelés avec le porte bébé…
  • Du sudoku. Je suis enfin au niveau 4. Ça me rend dingue de difficulté. Y’a même un soir où après avoir tout gommé et refais 3 fois j’ai déchiré la page et je l’ai jeté en boule dans un coin. Je comprends mieux pourquoi j’ai BAC-2…
  • Du jardinage. J’ai taillé l’herbe aux ciseaux. Ça commence à sentir le désespoir…
  • J’ai presque fini ma réserve d’eau de pluie. Et les radis commencent à sortir.
  • Des échanges rigolos via facebook avec mes toupines (non, ce n’est pas une faute de frappe) Mickael et Lea. Quand tout ça sera fini, j’ai une liste de soirées apéro à faire à tout prix longue comme le bras. Voir même, les deux.
  • Maxine a beaucoup besoin des bras en ce moment, du coup on s’est remis au portage à la maison. C’est trop mignon parce qu’elle nous fait des grattouilles dans le dos en disant « tatouilles ». Et avec 10 kilos sur le dos pour faire la vaisselle et passer l’aspi je fais des abdos sans m’en rendre compte. Ce qui est vraiment pas mal vu ce qu’on bouffe en ce moment!
  • Hier j’ai fait le grand ménage de notre chambre et l’ai vidé un peu plus. Ça fait vide. Très vide même. Du coup j’ai envie de commander plein de fringues et de chaussures. Après je me souviens que je suis décroissante et du coup, je le fais pas.
  • Aujourd’hui on a emballé l’intégralité de la véranda. Avec Maxine dans le porte bébé. Quiconque a déjà préparé ET achevé un déménagement avec un enfant d’un an et demi dans les pattes a mon respect éternel. Sérieux.
  • Des lessives, du ménage, du repassage…
  • J’ai travaillé deux nuits. On a des masques. Je sais pas comment font les professionnels qui doivent les porter 12 heures par jour avec tout le reste de la panoplie complète. J’ai des irritations derrière les oreilles en étant à mi-temps et, déjà, ça me rend dingue. Bravo les collègues. Et merci. Et re bravo. Et respect! Et quand tout ça sera fini, on se retrouve dans la rue pour expliquer à Manu qui sont vraiment les premiers de cordée parce que ça commence à bien faire les bêtises.
  • Crier des insanités aux gens qui applaudissent sur leurs balcons à 20H. Lundi j’ai rien dit. J’étais occupée. Mardi j’étais en voiture, je partais au boulot, j’ai crié « vos gueules ». Ça m’a fait du bien. Du coup tous les soirs j’en rajoute un peu. Hier j’en étais à « Fermez vos gueules et arrêtez de voter à droite bande de débiles ». Ouais, parce que l’histoire politique de mon village, c’est vraiment désespérant.

Les bêtises de Maxine:

  • Franchement, j’ai perdu le compte. Mais je retiens la plus « grosse » et du coup, la plus drôle. Un matin, pendant que je faisais la vaisselle, Frisette est arrivée dans la cuisine, la porte de son frigo à la main, en disant « putain, merde, bêtise ». Bon. Je savais pas par quoi commencer, la bêtise, ou le vocabulaire. Arnaud a tout réparé, une heure après, elle l’a recassé, Arnaud s’est mis en colère, du coup elle disait « putain! merde! bêtise! colère! ». Sérieux j’ai dû aller me cacher dans la salle de bain pour rigoler avant de lui expliquer sérieusement. On essaye de trouver un équilibre entre l’éducation de notre enfance et les nouvelles tendances, on marque la différence entre les trucs qu’elle fait pas exprès (on appelle ça des « oups » et c’est pas grave, les premières fois.) et les trucs qu’elle sait qu’elle a pas le droit de faire (les « bêtises »).

Le moment fou de la semaine:

  • Une interprétation merveilleuse, où on a clairement donné tout ce qu’on avait, sur « on va la foutre au fond » de Sebastien Patoche, en débarrassant la table. On était au taquet, on mode duo, harmonies vocales, chorégraphie et tout. C’est à la fin de la chanson qu’on s’est rendu compte que Maxine était à la sieste. Ça en dit long sur notre état mental.

La reflexion de la semaine:

  • Je suis à l’étape biologique où mon esprit essaie de me faire croire que je veux un deuxième enfant. Des fois ça me prend, c’est fou, j’ai du mal à y croire moi même. Je remercie Dieu chaque jour qu’on ait pris une décision drastique pour que ce ne soit jamais possible. Et c’est assez bien foutu quand même parce qu’en général c’est ces jours là que Maxine est en mode « suppôt de Satan ». Du coup ça me passe assez vite. Genre en deux minutes. Maximum. Mais quand même.

La crise d’angoisse de la semaine:

  • J’entends partout qu’on va être confinés jusqu’à fin mai. Et nous on doit avoir quitté notre maison avant le 1er juin. Et, accessoirement, signé une offre de prêt et acheté la nouvelle maison et fait les travaux entre temps. Comment vous dire… Je sais pas trop comment on va s’en sortir. En attendant j’ai décidé de me tourner vers le rosé, ça aide bien. Plus que les banques et les notaires en tout cas.

La fête religieuse de la semaine:

  • Comment fêter Pâques dans un foyer où la maman est une grenouille de bénitier et le papa le roi des mécréants? Vous avez deux heures. (On a pas fait de chasses aux œufs parce que pour le moment mettre des bonbons dans les mains de notre fille c’est juste le suicide parental, on verra l’an prochain.).

La (les…) réflexion de parents indignes de la semaine:

  • Jusqu’à quel âge on peut poser son enfant sur les marches de l’église? (Moi j’ai dit « c’est trop tard, elle est capable de sortir seule du carton », Arnaud a répondu « on a du scotch… »).
  • Est ce que c’est normal que les jours où elle nous rend le plus fous (genre on se passe le relais toutes les 30 minutes) sont aussi les jours où l’on a les plus grands élans d’amour pour elle?

Pour finir, parce que c’est Pâques, et que je suis une grenouille de bénitier, je tiens à remercier le petit Jésus, en plus d’être revenu, de m’avoir donné un mari qui me permet d’aller me jeter un petit rosé et fumer un demi paquet de clopes en scred’ quand c’est trop dur. Parce que je sais vraiment pas comment font les autres. Merci mon Dieu. Merci Arnaud. Des fois je me demande si vous êtes pas la même personne. Non, je déconne!

Et vous, ça va?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s