Lettre à mon mari

Il y a 7 ans j’atterrissais d’Australie. Il y a 7 ans ma meilleure amie me traînait à la fête de la musique. Il y a 7 ans j’étais fâchée contre toi. Ce soir là j’ai revu tes beaux yeux bleus, j’ai oublié pourquoi j’étais fâchée, je suis tombée amoureuse comme on tombe d’une chaise. Il est possible que plus tard dans la soirée je sois aussi tombée d’une chaise en vrai. Je sais plus. Y’avait beaucoup de Téquila.

Un an tout pile plus tard on était devant Monsieur le Maire, enfin, son adjoint qui était bourré, on se disait « oui » pour la vie.

Aujourd’hui ça fait 6 ans qu’on est mariés.

Mon amour je ne pensais pas que c’était possible mais je t’aime un peu plus tous les jours. Même si il y a eu des jours où j’ai eu envie de t’assommer à coup de pelle, et d’autres où je me suis dit que je comprenais pourquoi les gens réfléchissent un peu plus longtemps que nous avant de sauter le pas.

Avec toi j’ai trouvé une raison de poser mes valises. Si j’avais su que je te trouverais en Lozère j’aurais peut être pas étendu mes recherches jusqu’à l’Australie mais, finalement, pendant que je te cherchais je suis devenue celle dont tu es tombée amoureux du coup, je suppose que c’était pas plus mal.

Avec toi j’ai trouvé un vrai partenaire de vie, pour partager les supers bons moments et aussi les supers trop pourris. Pour construire des trucs et en affronter d’autres ensemble.

Dans ce monde qui part en sucette tu es mon rocher auquel je m’accroche, comme une huître désespérée la plupart du temps, tellement je flippe, je sais pas comment tu fais mais tu arrives toujours à me rassurer, à me calmer, je finis toujours par me dire que ça va aller, tant que tu es là, à côté de moi.

Dans notre vie de parents, comment dire, heureusement que tu es là, Dieu sait que j’aurais perdu la raison depuis longtemps si tu n’avais pas été là pour vivre cette aventure avec moi.

Dans la vie de tous les jours, tu rends tous les trucs beaux encore plus beaux. Et les trucs moches vachement moins moches.

T’es pas très grand, t’es pas hyper baraqué, mais mon amour tu ne sais pas à quel point tes épaules métaphoriques sont larges et costauds.

Alors voilà, ça fait 7 ans qu’on est ensemble, 6 qu’on est mariés, c’est passé à toute allure, des fois ça a été compliqué, mais ça a toujours valu le coup de se battre pour ce qu’on avait. Tu le dis souvent, le mariage, le couple, c’est un vrai boulot, mais ça vaut vraiment le coup d’y travailler un peu chaque jour.

Merci mon amour pour ces 7 années. Merci d’avoir été à mes côtés quand mon père est parti, quand j’ai passé mon diplôme, quand j’étais au fond du seau du post partum. Merci d’avoir accepter de te marier à l’église aussi, et de pas avoir pris feu quand le diacre a dit plein de prières avec lesquelles tu étais pas du tout d’accord. Merci d’avoir poser tes bouquins et ta manette de play pour te mettre au bricolage et retaper non pas une mais deux maisons avec moi. Merci de me faire rire à en avoir mal au ventre, même si c’est parfois sans le faire exprès. Merci pour tous les voyages, plus ou moins loin, pour tous les weekends de camping à l’arrache, pour tous les petits mots doux, les bons petits plats qui ont failli avoir raison de ma taille 38, les cafés au lit et les verres de rosé. Merci pour tous les cadeaux, les fleurs, les petites attentions, les sculptures en pâte à sel. Merci d’avoir adopté ma grande famille recomposée et tous mes amis, même les plus tarés. Merci de dire « stop » quand je suis trop chiante. Merci d’écouter Brigitte Lahaie et d’appliquer ses conseils dans la vie de tous les jours. Merci de m’avoir donné Maxine qui a fini de nous lier pour la vie et qui nous apporte tant de bonheur, les jours où elle nous fait pas nous arracher les cheveux et prendre 10 ans en 10 minutes. Merci d’être un papa aimant, impliqué, patient et complètement fou-fou.

Merci de m’avoir épousé, 3 fois.

Merci de pas être parti après. Même quand c’est toi qui voulait m’assommer à coup de pelle.

Je t’aime de tout mon cœur, jusqu’à la lune et retour, pour toujours (je croise les doigts, je fais une prière et je jette du sel par dessus mon épaule).

PS: ça fait longtemps qu’on s’est pas mariés, tu fais quoi l’été prochain?

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s