La deuxième semaine…

…a commencé par un test antigénique à 7H45 du mat’ après avoir fait la nuit. Donc pas top. Surtout que c’était la deuxième fois en 15 jours. Autant vous dire que je me tiens encore plus loin des gens pour éviter de devoir y repasser.

Les bonnes nouvelles de la semaine:

  • On a des fenêtres neuves partout dans la maison. Double vitrage, alu et tout et tout. Donc on a arrêté de chauffer à moitié la maison et à moitié le jardin. C’est super youpi!
  • On a une ouverture dans le mur entre la cuisine et le salon donc il ne fait plus « que » 24 dans la cuisine et 20 à peu près partout ailleurs. Sauf la salle de bain qui n’a apparemment pas eu l’info et qui reste à 18. Mais comme une fois on a passé un an dans une maison où la salle de bain était à 12 tout l’hiver franchement 18 on trouve ça top.
  • Si tout se passe bien (croisez tout ce que vous avez, faites des prières et sacrifiez un mec) ils attaquent l’isolation extérieure dans les semaines qui arrivent.
  • Arnaud a fini de fendre tout le bois. Et au dernier comptage il avait tous ses doigts. Ola générale pour mon homme qui est devenu un vrai gars de la campagne en un temps record. (Non mais si, 7 ans pour lui c’est hyper record, je vous jure.).
  • J’ai 4 pneus neige flambants neufs (et donc un banquier en colère) sur ma voiture. Je suis plus prête pour l’hiver que Ned Stark.

Les fanages de la semaine:

  • Lundi facebook m’a rappelé que j’avais un « événement » à venir. Normalement ce weekend nos amis Marseillais devaient tous débarquer à la maison. J’ai vu le rappel sur mon téléphone, j’ai eu un ascenseur émotionnel. D’abord j’ai sauté partout en criant « youpi » et 30 secondes après je me suis souvenue qu’on était confinés et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Du coup demain on fait apéro visio. C’est mieux que rien mais putain ça fait chier.
  • La semaine dernière je vous posais une question très importante: « Est ce qu’on continue à nous applaudir ou est ce qu’on continue à nous la mettre bien profond? » J’ai eu la réponse cette semaine. Non seulement on ne nous applaudit plus mais EN PLUS on continue à nous enc**** à sec avec option verre pilé et clous rouillés (je suis vulgaire mais pas autant que ce put*** de gouvernement qui nous prend vraiment pour des cons). J’ai reçu une magnifique lettre de mon employeur, personnalisée avec mon nom et tout, pour me remercier de mes efforts et de mon implication professionnelle durant cette crise sanitaire sans précédent. J’ai relu la lettre trois fois, ils parlaient pas d’augmentation. J’ai vérifié l’enveloppe sous tous ses angles, y’avait pas de chèque. Je sais pas ce que je vais faire de toute cette gratitude. Mais surement pas payer mes pneus neige ni refaire ma salle de bain.
  • Après avoir fêté les résultats des élections américaines je me suis rappelée que Biden est quand même loin, très loin , de Che Guevara et, qu’encore une fois, on a juste sauvé les meubles (et encore c’est même pas dit vu comment l’autre fada s’accroche au bureau ovale, au propre comme au figuré).

La question de la semaine:

  • Dans un pays où tout le monde se promène avec un flingue dans la poche pourquoi y’en a jamais eu un qui a eu l’idée d’aller buter Trump? C’est pour un ami aussi.

Le grand bonheur de la semaine:

  • J’ai vu ma maman. On avait un souci de garde à cause de nos super plannings spécial covid. Je crois que pour « garde d’enfant » on a le droit. C’est sur l’attestation. De toutes façons on avait pas le choix. Je ne peux pas laisser Maxine seule à la maison de 19H45 à 21H45. Donc voilà. Du coup je lui ai taxé un foulard « (technique d’enfant de divorcés qui doit passer un weekend chez son con de père avec sa connasse de belle mère et qui a besoin de soutien ») et maintenant quand j’ai un coup de blues je le renifle et ça va mieux.

Les progrès de la semaine:

  • Après lui avoir expliquer environ 456 fois Maxine ne crie plus sa liste de cadeaux à « Noël » mais « au papa de Noël ». Peut être que d’ici fin décembre elle aura tous les tenants et les aboutissants du bordel.
  • Maxine compte jusqu’à 18. Mais quelque part en route ont disparu le 8 et le 9. Je sais pas ce qu’il s’est passé.

Les activités de la semaine:

  • Un peu de peinture parce que la pose des fenêtres a révélé un magnifique encadrement de papier peint à fleurs orange dans le salon (je voulais le garder, Arnaud a dit « non »).
  • Beaucoup de ménage (parce que faire un trou dans une cloison ça fout bien de la poussière partout jusqu’au fond des placards qui étaient entre ouverts).
  • Un peu d’apéro, à deux, parce qu’on est confinés mais on ne perd pas notre sens de la fête.
  • Du crapahutage dans les bois. On a testé notre jeunesse en grimpant aux arbres et aux rochers. J’en ai déduit qu’Arnaud était plus jeune que moi. Ou alors il a omis de me dire que dans sa jeunesse Marseillaise il était yamakasi. Je ne sais pas.
  • De la peinture avec Maxine pour fabriquer des cartes pour garder le lien avec les gens qu’on peut plus voir.
  • De la cueillette de pommes, parce que même si je commence à en avoir marre il faut profiter de ce que la nature nous donne à manger gratuitement. Et puis c’est bientôt la fin et je me connais, dans trois semaines mon petit jus frais du matin va me manquer.

Les trucs extra kiki de la semaine:

  • Un matin bien brumeux et bien, BIEN, froid Maxine a voulu sortir pour regarder la lune. A 7H30. Du coup on s’est emballées dans des plaids et on est allé sur la terrasse. Je lui ai dit qu’elle ressemblait à E.T dans son plaid rouge. Elle a pas compris. Du coup je lui ai expliqué et je lui ai montré la bande annonce. Depuis elle dit « Maxine attend E.T, il va revenir de sa planète pour faire briller ton doigt. E.T téléphone maison. E.T il est dans ta tête, Maxine elle veut un doigt qui brille ».
  • Un après midi elle a pris sa valise, elle a mis plein de trucs dedans, elle a pris sa vache, elle s’est assise dans la valise avec et elle lui a dit « on part en voyage avec tata Jenny et tonton Pablo ». On avait reçu la carte de Tahiti ce matin là. (La carte où ils disaient « on arrive bientôt », la carte qui m’a fait pleurer).

La cuisine de la semaine:

  • DES POMMES! Sous toutes les formes.
  • Des cookies banane/beurre de cacahuètes. Une tuerie.
  • Des crêpes.
  • Un pain cocote aux céréales.
  • Des crèmes chocolat.
  • De la soupe avec les légumes du jardin et les patates du voisin.
  • Des tomates à la provençale. Avec les dernières tomates du jardin.

Les lectures de la semaine:

  • Popi et Pomme d’api, Martine embellit son jardin (je vais le brûler sérieux), Oui Oui et tous les catalogues de statues et de jouets de la maison pour Maxine.
  • Arnaud a fini ses Marvel et est reparti dans la science fiction. Enfin je crois.
  • Moi j’ai réussi à me décrocher des USA et j’ai lu deux numéros de Rustica (j’en avais oublié un au boulot, j’étais à la bourre).

Les films de la semaine:

  • Tintin et Raiponce pour Maxine.
  • Arnaud a regardé « Solo ».
  • La saison 7 de « Game of thrones ». Vous savez, la dernière bien avant que ça devienne n’importe quoi.
  • Je continue « Crazy ex girlfriend » et… j’ai complètement replongé dans les programmes américains de merde. C’est à dire qu’en une semaine j’ai regardé une saison COMPLÈTE de « Married to medicine ». Et comme si ça ne suffisait pas, derrière j’ai rattaqué « Real housewives of Beverly Hills ». Je me déteste. Venez m’achever.

La musique de la semaine:

  • « Moi j’ai un rêve ». 100 fois par jour. Ça a remplacé la cartouche de Sébastien Patoche.
  • « Ha les crococo, les crococo, les crocodiles » (ça y’est vous l’avez dans la tête? Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir). 100 fois par jour aussi.
  • Les mamas and papas. Maxine a bien aimé. Elle a dit « c’est la musique de hippie comme mamie ». J’étais pliée.
  • Johnny a fait son retour chez nous. Je suis contente. Arnaud a beaucoup bossé donc pour l’instant il le vit bien. Il va être en congés ce soir donc ça va pas durer…
  • Les cowboys fringants. En boucle dès que j’ai le droit de choisir la musique.
  • Et toute une liste de chansons absolument inavouables pour me motiver quand je vais au boulot.

Le max de fierté maternelle de la semaine:

  • Entendre Maxine dire à sa vache en peluche « on a pas le droit de voir mamie et les copains. C’est Manu qui l’a dit. Il nous casse les bonbons celui là, on l’aime pas! »

Et vous, comment ça va?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s