Mon plus beau Noël

Oui parce que ça faisait vachement longtemps que je vous avais pas sorti du Johnny. Et aussi parce que pour la deuxième année consécutive je n’ai pas regardé « Le père Noël est une ordure ». C’est une catastrophe Thérèse.

Le 25 quand je me suis levée il avait neigé. J’ai donc passé 10 minutes à courir partout dans la maison en criant « il a neigé c’est trop super youpi! ». Après j’ai été ouvrir aux poules, j’ai constaté qu’il faisait un froid polaire quand en allumant ma clope j’ai faillit perdre deux doigts, j’étais un peu moins contente. Encore après j’ai mesuré la quantité de neige qu’il était tombé et j’ai eu très peur que ma maman ne puisse pas venir manger avec nous. Dans la minute qui a suivi elle m’a appelé pour me dire qu’elle partait chercher la bûche et qu’elle viendrait quoi qu’il arrive, même si elle devait finir à pieds. Rassurée je sui rentrée lever ma fille qui commençait à chanter des chants de Noël à tue tête dans son lit (mais qui nous avait quand même fait cadeau d’une grasse matinée jusqu’à 8h30).

Maxine est descendue avec son pyjama lutin, elle a regardé la cheminée, elle a dit  » woooooooooow le papa Noël il est venu!!! » et elle a tapé des mains. (Je me suis retenue de pleurer.)

Après on lui a demandé si elle voyait pas autre chose, elle a dit « il a bu tout le rhum et il a oublié son bonnet! Mais enfin Père Noël! » (Vous connaissez cette technique de parents hyper optimistes qui consiste à laisser le bonnet du Père Noël dans l’espoir fou que l’année d’après l’enfant lui rendra en lui donnant sa tutut avec?)

Elle a mis le bonnet du père Noël (on est le 11 janvier, elle le met encore tous les jours, à tous les coups elle va jamais vouloir lui rendre…), c’était trop mignon, j’ai pleuré.

Ensuite elle a ouvert ses cadeaux. Elle en avait trois (famille décroissante) dont deux d’occasion (famille écolo). Elle a ouvert sa poupée Rebelle en premier, elle était contente. Ensuite elle a ouvert sa poupée Raiponce, elle était ravie. Pour finir elle a ouvert sa combinaison de cosmonaute. Elle était au top de sa vie.

Elle a voulu déjeuner avec ses poupées. C’était trop kiki. Quand elle a eu fini je l’ai habillé avec sa robe lutin et ses collants à rayures, c’était encore plus kiki. J’ai moi aussi mis mes chaussettes à rayures. J’ai décrété que c’était plus kiki que ridicule.

Ma mère est arrivée, elle m’a appelé du bas de la côte pour que je descende l’aider à porter ses trucs. J’ai mis mon manteau de lutin (oui, j’ai un manteau de lutin…), je suis descendue en luge en criant « youpi » et je me suis jetée dans ses bras en criant « joyeux noël ». Pendant deux minutes j’ai eu 5 ans et demi et c’était trop génial.

On a bu du vin chaud et mangé des feuilletés. Elle a ouvert ses cadeaux et nous les nôtres. Ceux de Maxine n’étant pas arrivé pour cause de retard de livraison dû au covid elle a eu une lettre du père Noël lui expliquant que les lutins étaient à la bourre. (Ma mère, à la base, voulait lui acheter un truc en plus pour qu’elle ait à tout prix quelque chose sous le sapin mais comme ça va contre tous nos principes et qu’on veut vraiment transmettre à Maxine l’esprit de Noël, le bonheur d’être ensemble et non pas les listes de cadeaux à rallonge qui servent à rien, elle a renoncé. Et on l’en remercie. Respecter nos valeurs et nos principes est le plus beau cadeau qu’elle pouvait nous faire. Même si les draps en flanelle et le panier garni déchiraient pas mal non plus.)

Pendant l’apéro Maxine nous a prouvé que quoi que tu leur offres et peu importe le nombre de cadeaux sous le sapin, les enfant finissent TOUJOURS par jouer avec les emballages. Du coup on a eu une pensée mi triste mi amusée (mais quand même plutôt triste) pour tous ceux qui s’acharnent à vider leurs comptes en banque et à détruire une partie de la planète tous les ans en décembre pour que les petits finissent par se disputer un morceau de papier bulle.

Pendant qu’Arnaud finissait la cuisine et qu’avec ma mère on finissait le vin chaud (on est une famille très organisée sur la répartition des tâches) Maxine a tenté de voler les petits pains à toasts en scred. Mais comme elle était en lutin c’était hyper mignon, on pouvait rien lui dire. (Franchement cette robe elle peut tout faire dedans, je suis sûre que si elle la met la première fois qu’elle nous ramène un carnet de notes catastrophique ça passera comme une lettre à la poste!).

On a mangé. Un bon menu de fêtes. Mais raisonnablement. Et du local en grande partie. (Décroissance, écologie, tout ça tout ça. Je vous refais pas le topo, je l’ai déjà fait l’an dernier).

Après la sieste on a tous mis nos tenues de ski et on est partis faire de la luge. Je saurais pas dire qui de nous quatre était le plus excité. Mais c’était juste génial. Faire de la luge en famille un jour de Noël, perso, j’avais jamais fait. Encore moins avec le chat (qui a décidé de se taper l’incruste et qui a fait plusieurs descentes, on a vraiment des animaux chelous quand j’y pense…) J’ai, bien entendu, pleuré de joie pour la vingtième fois de la journée (et aussi de rire, parce que quand même, j’avais un chat dans la luge!).

Pour bien finir la journée on a fait découvrir les « chamachauds » à ma mère, on l’a converti. Puis elle est rentrée chez elle avant la nuit (parce que quand il neige par chez nous on ne se déplace que de jour, apparemment).

Le soir Maxine a voulu dormir avec ses princesses (j’ai négocié pour qu’elle dorme pas aussi avec le bonnet du père Noël), avec Arnaud on s’est refait un repas de Noël avec les restes (parce qu’on a beau être décroissant/écolo on cuisine toujours un peu trop), j’étais un peu triste que ce soit fini (mais la flute de champagne et le quart de bûche me l’ont fait oublié) et j’avais les yeux explosés de trop de larmes (mais comme c’était des larmes de joie c’était pas grave).

Avant de m’endormir je me suis repassé la journée dans ma tête. Je me suis refais des séquences au ralenti, des pauses. Y’avait ma fille, mon homme, ma maman, de la neige, du vin chaud, de la luge, des rires… C’était tout simple mais c’était merveilleux. Du coup j’ai décidé que c’était mon plus beau Noël. Jusqu’à l’année prochaine.

Et vous, c’était comment?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s