Covid, jour 1

Ce matin j’ai fait un coma jusqu’à 10h. Arnaud a été se faire tester, il est positif (ça nous apprendra à continuer de se rouler des pelles après 8 ans de vie commune), nous lui avons donc chanté « il a le covid, il a le covid ». La bonne nouvelle c’est qu’on peut dormir ensemble, la mauvaise c’est que son arrêt de travail lui fait perdre la plus grosse prime de l’année. On hésite à mettre Maxine sur le bon coin…

Malgré des maux de tête assez aigus on a survécu à la journée.

Pendant la sieste Arnaud a tronçonné du bois et moi j’ai fait des semis. Il fait beau, y’a plein de trucs qui sortent dans la serre, je suis ravie ravie ravie.

Maxine a passé le début d’après midi à regarder les ouvriers faire l’isolation et à commenter tout ce qu’ils faisaient assise sur une chaise en plastique avec sa girafe Ozzie et un sirop de menthe en mini chef de chantier, c’était très rigolo.

Après on a été se promener au bord de la rivière et pendant qu’elle jouait « au macdo » (à mon plus grand désespoir) j’ai ramassé plein de framboisiers pour les repiquer dans le jardin.

Quand on est remontés à la maison on lui a sorti son petit marché dehors, elle a installé un restaurant avec tout le mobilier de jardin et elle a fait des happy meal à toutes ses peluches. C’était mignon mais pas très décroissant, faut que je parle avec ma fille.

Pendant que je préparais le repas Arnaud et Maxine ont regardé le décollage de Space X. Ensuite Maxine a planté une paille dans la marmite de soupe que j’avais laissé sans surveillance et en a torché un tiers. Si on devait pas se battre avec elle pour qu’elle en mange à table dans un mug ce serait très drôle.

J’ai fait des muffins roquefort et noix, c’était sûrement très bon mais ayant perdu le goût et l’odorat je peux juste vous dire qu’ils étaient beaux et moelleux.

Ce soir j’ai ressorti mon pyjama girafe, ça faisait un an que je l’avais pas mis, ça va déjà mieux.

Demain on retourne se faire tester pour les variants, j’ai envie de pleurer et de boire toute ma cave à vin quand j’y pense mais comme je n’ai plus d’énergie ni pour l’un ni pour l’autre je vais juste aller me coucher avec un doliprane et une tisane. Quand j’aurai fini ma bière, faut pas déconner non plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s